Accueil
Annuler
Email
Mot de passe
Mot de passe perdu ?
ActivitésBuena OndaRecettes de cuisineGalerie photosPetites annoncesSolidaritéSponsors & Partenaires
Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5Slide 6Slide 7
1447247 visites

Voyager

En Argentine, s'organiser un petit week-end hors de Buenos Aires devient, tout de suite, un programme vacances à préparer avec soin et anticipation. En effet, compte-tenu des distances, des transports, des différences climatiques et géographiques, il vaut mieux être bien informé pour profiter au mieux et au meilleur moment, des différentes attractions touristiques que possède le pays.


Nous vous présentons donc, un calendrier touristique argentin. Elaboré avec l'aide d'Equinoxe, il propose pour chaque moment de l'année, une destination phare.

 

                               

 

JE M'ORGANISE


Cet article a été pensé pour celles et ceux qui vont rester en Argentine pour une période suffisamment longue. Ici, vous ne trouverez pas un « plan éclair », ou un mode d'emploi pour le touriste typique qui vient ici pour connaître l'Argentine vite fait, en deux ou trois semaines… Non !

On vous propose de penser les différents voyages sur l'organisation d'un calendrier annuel (qui commence au mois de Septembre, « à la française »). On vous explique Où ? et Pourquoi ? de chaque destination. Allez, au boulot !

 

Septembre :

Début du printemps argentin… Restons à Buenos Aires ! Une ville qui prend des couleurs en cette saison ! Température tempérée, floraison…

 

Octobre/Novembre :

Où ? Península Valdés.

Pourquoi ? Les baleines Francas et pingouins de Magallanes s'approchent du continent et les observations peuvent se faire depuis la côte de Puerto Pirámides (période qui s'étend jusqu’à décembre). Si vous êtes accro des orques (principales ennemies des pingouins), elles s'y rendent sur place en janvier. Les bébés pingouins naissent au mois de novembre.

 

Décembre :

Où ? Les Chutes d'Iguaçu, le Patrimoine Naturel de l'UNESCO, qui se situent sur la rivière du même nom, à une vingtaine de kilomètres en amont, se partageant entre le Brésil et l'Argentine. En indien guarani, cela signifie les grandes eaux...

Un incontournable ! C'est aux Chutes d'Iguaçu que le film Mission a été tourné (R. De Niro, J. Irons) et, si vous disposez de plus de temps (+/- 7 jours), enchaînez avec la Mésopotamie (visiter le Palmar de Entre Ríos, Casa de Urquiza, Esteros, Estancias).

Pourquoi ? À Iguazú, on aura la « sensation tropicale » sans s'étouffer ce qui ne sera plus le cas si on y va plus tard, en plein été (jan./ fév.).

Pour les amateurs de risques, deux alternatives :

- du côté brésilien, possibilité d'observer les chutes depuis un… hélicoptère ! (oui… ce n'est pas très écologique. Du côté argentin, ce n'est pas possible: interdiction totale) 

- excursions nautiques. Des bateaux à moteurs sous les chutes : éclaboussures assurées !

 

Janvier :

Où ? Patagonie. Lacs et glaciers. Bariloche, Villa La Angostura.

Pourquoi ? Une région qui montre en été un côté atypique et… bien sûr, moins froid ! C'est un peu comme le Canada avec cet aspect débordant, sauvage, des forêts aux arbres qui tombent comme résultat de la nature indomptée. Mode d'emploi ? Parcourir la route 40 (profiter de la pêche « fly fishing » au coeur des lacs, le Huechulafquen, par exemple). Plus au sud, pour les amoureux de la marche à pied, découvrir le pic Fitz Roy et puis le village El Chaltén (qui se trouve juste en face du pic). Ensuite, suivez toujours la direction australe vers les Grands Glaciers (le Perito Moreno, et d'autres qui ne s'observent qu’en prenant une embarcation type catamaran (glaciers Upsala et Spegazzini). Un must ? Faire du trekking sur le glacier Perito Moreno… inoubliable, tout simplement ! Les glaciers peuvent être la destination finale ou sinon, continuez le parcours en remontant la route 3 qui longe la côte atlantique vers Península Valdes, avec une petite pause sur la cité balnéaire hippie de Las Grutas.

 

Février :

Où ? Córdoba et Sierras.

Pourquoi ? Paysages originaux, certains affirment qu’ils dégagent une énergie particulière (par exemple, à « Traslasierra », une région réputée pour l'observation d' ovnis et autres phénomènes
paranormaux !) En février, la visite s'avère plus agréable qu’en janvier ! (moins chaud, moins de monde et moins cher qu’en plein été).

 

Mars :

On travaille, quand même un peu, non ?

 

Avril :

Où ? Cuyo: Mendoza, San Juan, San Luis et La Rioja.

Pourquoi ? Un Français, fier de l'être, ne peut pas rater cette région, productrice par excellence des vins Malbec et compagnie! Et… pourquoi en avril direz-vous ? Parce qu’il s'agit de la période de fin de vendanges. C'est spécial : les couleurs des vignes en cette saison, le ciel d'un bleu profond, le climat est sec, la pureté de l'air… Visitez Puente del Inca, Potrerillos, Uspallata. Hautement conseillé : trekking auprès de l'Aconcagua (6960,8 m, c'est le pic le plus haut en dehors de l'Himalaya). La première ascension de la paroi sud a été faite le 25 février 1954 par les Français Pierre Lesueuer, Adrien Dagory, Denis Edmond, Lucien Berardini, Robert Paragot et Guy Poulet. Le chef de l'expédition était René Ferlet. Cuyo ne s'arrête pas à ce pic là ! Ne ratez pas un joli petit circuit : on parle de la Vallée de la Lune (San Juan) qui vient juste après avec la visite de  Talampaya (La Rioja). La Sierra de las Quijadas (San Luis) est aussi une visite qui vaut le coup.

 

Mai/Juin :

On travaille encore pour payer les prochaines balades !

 

Juillet :

Où ? NOA (Nord-Ouest de l'Argentine : Salta, Jujuy et Tucumán). Et… accessoirement, Ushuaia ?!?... Oui !!!

Alors, pourquoi ? NOA est LA région que les Français adorent. Ça fait rêver un peu de Pérou. Au retour, vous évoquerez sans doute, les couleurs des montagnes, les constructions et villages d'autrefois perdus dans le temps. Une autre raison de poids : il fait frais en juillet. C'est la saison sèche. Juste comme il faut ! Il faut prévoir une bonne semaine. Visitez la Quebrada de Humahuaca, Salinas Grandes, Purmamarca, Quebrada del Toro (osez prendre le Train des Nuages !). Astuce : louez une voiture qui soit haute sur roues. La boucle Sud vaut absolument le détour : découvrez los Valles Calchaquíes, Cafayate (village réputé pour son vin le Torrontés), Molinos, Cachi.

Et… Ushuaia en juillet ? Vous vous demandez pourquoi ? Car, on est bien d'accord,  il s'agit d'une destination mythique plus que touristique. En général, on pense qu’en y allant en été, on souffrira moins du froid qui prévaut. Mais, en hiver, la rencontre avec la neige… ça fait rêver! On se sent vraiment dans la fin du monde. Et aussi, on a la possibilité de faire du ski sur les pistes de Cerro Castor (une station toute petite mais pleine de charme). Un autre avantage : il y aura sûrement moins de monde… moins de
touristes, quoi ! Et finalement… c'est toujours agréable d'envoyer une carte postale aux amis depuis le véritable Sud du Monde !

 

Août :

Rentrez en France pour vous ressourcer. Vous le valez bien !